Ayrault devant les entrepreneurs allemands pour… vanter la politique française !

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a vanté jeudi, devant des entrepreneurs allemands, les réformes menées en France par son gouvernement, qui suscitent le scepticisme à Berlin. « Je suis venu vous parler aujourd’hui du redressement économique de la France, la tâche impérieuse à laquelle s’est attelée mon gouvernement depuis six mois », a lancé le Premier ministre lors d’un colloque organisé dans la capitale allemande par le quotidien Süddeutsche Zeitung. Il s’est attaché à battre en brèche l’image d’une France dépensière: « dès 2012, le déficit sera réduit à 4,5% du PIB alors que si rien n’avait été décidé dès cet été, il aurait atteint les 5% ». « Ce travail doit être poursuivi et nous respecterons l’objectif de 3% en 2013″, a assuré M. Ayrault, même si nombre d’économistes doutent que cet objectif puisse être atteint.

« L’effort engagé est considérable, je dirais même qu’il est sans précédent », a-t-il souligné.Depuis plusieurs jours, des médias allemands dépeignent la France comme le nouvel « homme malade de l’Europe », s’appuyant notamment sur des déclarations de responsables politiques. »Je connais l’attention qui est portée en Allemagne à la politique économique menée en France », a expliqué M. Ayrault, qui a dit quelques mots en allemand avant de s’exprimer en français. »De même, les évolutions en Allemagne sont toujours observées précisément dans mon pays », a-t-il dit, précisant que « cet intérêt croisé est naturel s’agissant de deux Etats qui ont décidé de lier leurs destins et qui constituent le moteur d’une Europe qui est, plus que jamais, notre avenir à tous ».