BPI : La nouvelle banque publique des PME présentée ce matin

Le gouvernement dévoile ce matin, en Conseil des ministres, l’architecture de la future Banque publique d’investissement. La BPI disposera d’une « force de frappe » de 35 à 40 milliards d’euros pour financer les petites et moyennes entreprises prometteuses. Ce nouveau bras armé de la politique économique française regroupera les activités d’Oséo, du Fonds stratégique d’investissement (FSI) et de CDC Entreprises, filiale de la Caisse des dépôts. Sa « capacité d’engagement » sera d’environ 35 milliards d’euros a indiqué à l’AFP une source gouvernementale. Ce « volume d’engagements » pourra « être pris sous forme soit de prêts, soit de prises de participations, soit de garanties », explique-t-elle. En septembre, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait annoncé une capacité d’intervention « de plus de 30 milliards d’euros ». Mais, depuis, il a été décidé d’intégrer la totalité du FSI et non plus seulement sa partie dédiée aux PME. La BPI sera détenue à parts égales par l’Etat et la Caisse des dépôts. Elle devrait à terme intégrer Ubifrance qui accompagne les entreprises à l’exportation.