Bruxelles relance l’idée de taxer les transactions financières

Bruxelles voudrait taxer les transactions financières dite taxe « Tobin ». La Commission européenne espère lever environ 50 milliards d’euros par an, soit 350 milliards d’euros d’ici à 2020. Dans les faits, il s’agirait de taxer à 0.01% les échanges dont les transactions sont facilement délocalisables dans des centres hors de l’UE. Une seconde taxe interviendrait à 0,1% sur les échanges d’obligations souveraines. Les opérations sur les monnaies tomberaient également sous le coup de cette taxe.L’idée avait déjà été lancé en France par Nicolas Sarkozy et sera voté en Italie. Mais il existe aussi des états réticent comme le Royaume-Uni qui craint un départ des banques de la City de Londres vers l’Asie et les États-Unis.

Bruxelles voudrait taxer les transactions financières dite taxe « Tobin ». La Commission européenne espère lever environ 50 milliards d’euros par an, soit 350 milliards d’euros d’ici à 2020. Dans les faits, il s’agirait de taxer à 0.01% les échanges dont les transactions sont facilement délocalisables dans des centres hors de l’UE. Une seconde taxe interviendrait à 0,1% sur les échanges d’obligations souveraines. Les opérations sur les monnaies tomberaient également sous le coup de cette taxe.
L’idée avait déjà été lancé en France par Nicolas Sarkozy et sera voté en Italie. Mais il existe aussi des états réticent comme le Royaume-Uni qui craint un départ des banques de la City de Londres vers l’Asie et les États-Unis.

Chargement des commentaires ...