Ce week-end : Louis Gallois, Gérard Cherpion et…

Chaque semaine, Christelle et Pauline vous feront partager leurs top 3 des personnalités du monde de l’entreprise ou politique qui sont à la fois les hommes forts de la semaine et… qui les ont séduites.

Cette semaine, elles ont choisi :

3- Louis Gallois, PDG d’Airbus et co-président d’EADS

Après la récente défaite d’Airbus face à son concurrent américain Boeing, on aime l’innovation constante d’Airbus qui sort déjà un nouvel avion, l’A320neo… Et d’après un porte-parole de la compagnie aérienne, Air France l’étudie d’ores et déjà et évalue les gains réalisables grâce à cette version améliorée de l’avion moyen-courrier. Jeudi, BFM rapportait qu’Airbus était bien parti pour vendre ce nouvel appareil qui doit entrer en service fin 2015. Equipé de nouveaux moteurs, l’avion fait l’objet de discussions « avec Airbus et les fabricants de moteurs pour évaluer les gains que l’A320neo apporterait au réseau Air France-KLM », a expliqué le porte-parole. « Air France est particulièrement attentif aux projets de moyen-courriers proposés par des constructeurs, dont le plus important est l’A320 assorti de nouveaux moteurs ». On voit bien que Louis Gallois ne s’est pas laissé abattre et on se rappelle que ce brillant homme d’affaires a toujours dirigé ses entreprises avec brio et avec le soutien de l’ensemble de ces salariés. Comme il le dit lui-même, « Il y a au sein d’EADS une expertise unique en Europe. Il serait absurde que les Etats s’en passent ! » Alors souhaitons-lui bonne chance !

2- Gérard Cherpion, député UMP

On salue la brillante initiative de ce député qui vise à favoriser l’alternance dans les entreprises. Chacun sait que les jeunes ont beaucoup de difficultés à trouver un premier emploi aujourd’hui et l’alternance a fait ses preuves depuis longtemps pour aider à l’embauche. Dans ce système, entreprises comme alternants sont gagnants : formation d’un potentiel futur employé et avantages fiscaux, expérience professionnelle pouvant se conclure par une embauche.  Gérard Cherpion a ainsi déposé une proposition de loi afin de « développer l’alternance ». Fidèle au projet annoncé du gouvernement d’encourager le travail des jeunes et l’apprentissage, ce texte relève de 3 à 4 % le quota de jeunes en alternance dans les entreprises totalisant plus de 250 salariés. Un système de bonus-malus est modulé pour accompagner cette mesure et s’assurer au maximum du respect de ce quota. A terme, l’objectif est de porter le nombre d’alternants de 600 000 à 1 million. Merci à M. Cherpion d’aider nos jeunes dans l’insertion sur le marché du travail…

1- Jean-Paul Agon, PDG de L’Oréal

Mesdames réjouissez-vous, messieurs soyez attentifs : désormais L’Oréal s’intéresse de très près aux hommes ! Priorité 2011 pour cette grande marque, la conquête du marché de l’homme démarre fort. Avec une progression des ventes, en grande distribution, de soins pour hommes de 22% en 2010 pour le groupe, aucun doute pour lui : c’est le nouveau marché stratégique à acquérir, avec en marque vedette Men Expert. Un rêve de vingt ans qui se concrétise enfin pour la célèbre marque… Les hommes sont une cible d’autant plus intéressante que L’Oréal s’est fixé l’objectif de séduire 1 milliard de nouveaux consommateurs d’ici dix ans et les hommes se révèlent généralement fidèles à ses produits.

L’homme moderne et citadin prend soin de lui et ça n’est pas prêt de s’arrêter d’autant plus que les produits proposés répondent à des attentes bien particulières : en Asie crèmes pour peau grasse ou produits de blanchiment, en Europe soins pour peaux sensibles… Une offre qui évolue constamment et permet d’accroître les ventes encore modestes sur ce secteur. Men Expert s’est avéré la marque la plus dynamique l’an dernier face aux deux autres du groupe, Garnier et Mennen. Distribuée dans une cinquantaine de pays aujourd’hui, elle rencontre un franc succès avant tout en Chine mais aussi en Grande-Bretagne, Allemagne et France. On note le succès tout particulier en 2010 d’une coloration pour cheveux blancs et d’un « roll-on » anticernes.

On remarque une différence entre la Chine et la France par exemple. En Chine, les ventes ont littéralement bondi l’an dernier car les Chinois soignent minutieusement leur apparence et, depuis leur plus jeune âge, sont habitués à utiliser de la crème pour se protéger du soleil. En réalité, l’achat de cosmétiques dans ce pays est plus lié à la santé qu’à la beauté, ce qui a permis au marché masculin de progresser en moyenne de 50 % par an ces dernières années. Et L’Oréal ne va pas s’arrêter là ! En France, les ventes ont également progressé en 2010 mais plus faiblement. Ce sont les soins et la coloration qui se sont le plus vendus, contre les soins pour la peau (60 % des ventes) en Chine. Le recul de l’âge de la retraite va aider la marque car les hommes vont devoir « rester dans le coup » plus longtemps, et donc entretenir leur capital physique. Une excellente nouvelle en perspective ! Désormais, les hommes vont s’aligner sur le modèle chinois en soignant leur apparence. Cette tendance devrait se généraliser pour notre plus grand bonheur et il était temps ! Le seul inconvénient de cette nouvelle ? La disponibilité de la salle de bain… La lutte pour l’utilisation du miroir n’en sera que plus féroce.

En 2011, le groupe va donc continuer à élargir son offre masculine, avec pour objectif d’augmenter de 20 % les ventes de Men Expert dans le monde. Un ambitieux projet qui réjouira, s’il réussit, les femmes, les hommes et surtout L’Oréal… En attendant, merci à Jean-Paul Agon d’embellir nos hommes !