Cet été la Grèce mettra tout en œuvre pour attirer les touristes

30%, c’est la baisse moyenne des prix l’été prochain dans les hôtels grecs.

Plus de 7500 hôtels grecs de catégorie 3 et 4 étoiles, sont en train de s’accorder pour lancer une grande opération de promotion pour cet été. Concrètement, vous pourrez  peut-être partir en vacances pour moins de 50 euros par jour. L’objectif, reconquérir la clientèle internationale sur une activité qui a été complètements décimée par la crise. Les professionnels attendent quand même le résultat des élections législatives. Parce que si ces résultats débouchent sur une situation ingérable vis-à-vis de l’étranger les hôteliers pensent que dans que leur saison serait perdu. Mais, si le résultat est euro-compatible, l’industrie du tourisme est décidée à se bouger.  Et pour cause, le tourisme c’est la principale activité du pays : 20% du PIB et 30% des emplois. Les autres activités sont mortes. Le bâtiment est arrêté et la production d’olives est tellement pléthorique que leur prix s’est effondré.

Il n’y a donc que le tourisme qui peut sauver la Grèce, d’où le fait que de nombreux efforts soit consentis par les professionnels du secteur. Un effort sur les prix, 30% sur les hôtels et 50% sur les locations et un effort sur le service. Les grecs vont prendre des formations accélérées pour être gentils avec les Allemands, pour comprendre les Anglais et supporter les Russes. Pas facile, mais il n’y a pas d’autres solutions. Paradoxalement, les grecs pensent que la situation est tellement mauvaise ailleurs que leurs îles vont redevenir attractives. On dit même que les hôteliers et les restaurateurs seraient prêts, cette année, à accepter de nouveau les cartes bancaires qui avaient disparues de la circulation. C’est dire…