Cette fois, Saab semble bien mort

Depuis deux ans, le prestigieux constructeur automobile suédois Saab tente désespérément de survivre, mais les derniers espoirs semblent aujourd’hui envolés. Le constructeur a déposé le bilan lundi 19 décembre. Une tentative désespérée pour lever des fonds en Chine a été bloquée par l’ancien propriétaire de Saab, l’américain General Motors, qui a refusé de transférer des brevets à des actionnaires chinois.

Depuis deux ans, le prestigieux constructeur automobile suédois Saab tente désespérément de survivre, mais les derniers espoirs semblent aujourd’hui envolés. Le constructeur a déposé le bilan lundi 19 décembre. Une tentative désespérée pour lever des fonds en Chine a été bloquée par l’ancien propriétaire de Saab, l’américain General Motors, qui a refusé de transférer des brevets à des actionnaires chinois.

La suite sur Slate.fr