Chiffres : 2011, mauvaise année pour les bourses mondiales

Alors que la fin de l’année approche à grands pas, 2011 aura été une année en demi-teinte pour les places boursières mondiales. A Paris, le CAC cède 19% depuis le 1er janvier et la plus forte baisse mondiale revient à l’Argentine avec -30%.

19%, c’est la baisse de l’indice parisien du CAC 40 depuis le 1er janvier 2011. Une baisse qui traduit la difficulté des marchés à retrouver confiance et qui garde les stigmates de la crise du mois d’Août. Depuis le début de l’année, le CAC cède -19%. Les valeurs bancaires auront particulièrement été attaquées cette année. Depuis le début de l’année, AXA perd 17%, BNP-Paribas 36% et le Crédit Agricole 53%.

Les plus fortes baisses :
Veolia : -62%
Société Générale : -57%
Peugeot : -55%

Les plus fortes hausses :
EADS : +35%
Sanofi : +15%
Essilor : +9.3%

Sur le reste du globe, les places boursières sont aussi malmenées depuis le début de l’année. Le Nikkei au Japon cède -17,9%, et la Chine -21.5%. Mais la palme de la plus grosse chute revient cette année à l’Argentine qui aura perdu 30% depuis le 1er janvier. Elle est suivie par Milan avec une baisse de -25% et par Bombay (-23%). En revanche à Wall-Street, on limite la casse. Le Dow Jones gagne 5% sur l’année, le NASDAQ 2.2% le FTSE à Londres ne perd que 6.5%.