Christophe Praud – CJD « Les mesures de Jean-Marc Ayrault ne sont pas assez immédiates »

Christophe Praud, le Président du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) revient sur le rapport Gallois et les décisions prises par le gouvernement. Selon lui, les mesures ne sont pas suffisamment immédiates pour être efficaces.

Après l’annonce des mesures de Jean-Marc Ayrault suite au rapport Gallois, quel est votre sentiment ?
Je ne pense pas que ça atteindra l’efficacité attendue car les mesures ne répondent pas à une problématique immédiate de compétitivité. On va rentrer dans un dispositif qui permet une amélioration de la trésorerie pour 2013/2014. Il y aurait eu un impact sur les mois suivants, on aurait eu du concret. Là, on est sur des probabilités confuses pour les dirigeants d’entreprises. Ce n’est pas un choc, c’est une hypothétique perspective…

Jean-Marc Ayrault a préféré un « crédit d’impôt compétitivité » à la préconisation de Louis Gallois sur les transferts de charges. Qu’en pensez-vous ?
Ce qui me gène, c’est que l’on ne remet pas en cause l’idée que c’est le travail qui doit financer la protection sociale. Il est démontré par tout le monde que ce dispositif est mort. Le CJD regrette que l’on aille dans ce sens-là. C’est de nouveau un acte manqué.

Dans les mesures présentées par le Premier Ministre, y’a-t-il selon vous des bonnes choses?
Oui, il y a quand même quelques signaux positifs comme la simplification de certaines démarches administratives pour les jeunes entreprises. Je salue aussi que l’ISF PME et les autres aménagements fiscaux ne soient pas remis en cause. Enfin, la réduction de 10 milliards pour le fonctionnement de l’Etat est une bonne chose. Il fallait une forme d’exemplarité dans l’effort.

Le Centre des Jeunes Dirigeants est un mouvement de jeunes dirigeants né en 1938 qui rassemble plus de 3500 chefs d’entreprise et cadres dirigeants.
Chargement des commentaires ...