Clara Gaymard « Je demande à François Hollande de remettre la finance aux services des entrepreneurs »

Présidente de General Electric France et vice-présidente de General Electric International, Clara Gaymard réagit à l’élection de François Hollande à la présidence de la République.

En tant qu’entreprise américaine, qu’attendez-vous de François Hollande ?

Avant tout on le félicite, c’est un moment de démocratie important et un moment de citoyenneté émouvant car les Français ont choisi. J’attends qu’il ait confiance en la France.

Comme le dit François Hollande, c’est à l’état de pousser la compétitivité. Quelles sont vos réactions ?

La compétitivité est un sujet majeur  pour la France ainsi que pour l’Europe, et reste un acteur majeur de l’économie mondiale. La France doit rester réactive et doit donner envie aux gens de réussir. Pendant cette campagne, ces  gens là ont été stigmatisés. La France a des tas de talents créatifs qui ont des choses à inventer. J’espère qu’après la fin de cette campagne étrange, la réussite arrêtera d’être stigmatisée sans cesse.

D’après vous, que faudrait-il faire pour que les entreprises françaises puissent davantage innover ?

Pour commencer, quand on voit la France on voit avant tout sa dynamique. La France est très forte en matière de distribution, d’énergie mais aussi de transport. Avec notamment l’aéronautique, le transport urbain et ferroviaire qui sont de véritables atouts.

Qu’avez-vous à dire au nouveau président ?

Je lui dirai de ne pas ajouter d’inquiétude à l’inquiétude, de remettre la finance aux services des entrepreneurs. Je lui dirai pour finir que : « c’est possible ».

Victoria Meyrieu-Sabarly
Chargement des commentaires ...