CMC Markets dévoile les 10 pépites boursières à dénicher

A la veille d’une année 2013 qui s’ouvre sur la récession européenne, quelles sont les pépites des prochains mois en matière d’investissement ? Voici les propositions de Fabrice Cousté, DG de CMC Markets, déclinées en dix stratégies de trading.

1. Le secteur bancaire, malmené lors du krach de 2011, repart en hausse. Ses valeurs financières européennes ont engrangé entre 30 et 50% sur l’année. La normalisation en cours de la crise de la dette européenne va continuer de soutenir le secteur en bourse. La société à suivre : BNP Paribas, une banque qui fait preuve d’une grande stabilité et qui n’a pas été touchée par l’exposition d’actifs à la Grèce.

2. Le secteur pétrolier, en raison de sa rareté croissante, reste prisé. Mais attention, mieux vaut parier sur les parapétrolières plutôt que sur les pétrolières intégrées, qui doivent faire face à un déficit d’image en raison d’une difficile gestion des questions environnementales et  à une déperdition de rentabilité liée aux problématiques de raffinage. La société à suivre : Technip, proche de son plus haut cours de bourse, ne cesse de progresser.

3. Les entreprises technologiques innovantes en matière de supports numériques connaissent une croissance sans précédent, qui devrait continuer en 2013. La société à suivre : Amazon et sa tablette Kindle.

4. L’euro devrait poursuivre son trend haussier en 2013. Les efforts déjà réalisés en zone euro sur le front des dettes souveraines ont permis à la monnaie unique de s’apprécier. Avec la normalisation continue de la situation et la baisse de l’aversion au risque en Europe, elle pourrait  s’échanger à 1.35 USD en 2013. Et pour sortir des sentiers battus, vous pouvez investir sur la livre turque, qui devrait profiter de l’effervescence actuelle de son économie.

5. L’or, valeur sûre qui devrait continuer de grimper après 6 mois de hausse. Mais attention, il faudra un peu plus qu’une appréciation à 1 800 USD, du fait de l’affaiblissement du dollar face à l’euro, pour que les investisseurs européens y trouvent une surperformance réellement attractive…

6. Le café, considéré comme «  soft commodity », est au centre d’une tendance consumériste structurelle. A connotation luxueuse et de plus en plus prisé par les pays émergents, il a de beaux jours devant lui.

7. Les valeurs peu sensibles aux cycles économiques et capables d’imposer leurs prix, donc indifférentes à la hausse des cours des matières premières, resteront très recherchées en bourse. La société à suivre : Michelin, de par sa grande capacité d’innovation et sa stratégie marketing forte et différenciée.

8. Les valeurs issues des niches sectorielles ont souvent le même profil et les mêmes qualités que les valeurs dites de pricing power. La société à suivre : Zodiac, qui bénéficie de l’essor des transports aériens dans les pays émergents.

9. La récente amélioration de l’emploi américain et de l’activité laisse entrevoir une accélération de la reprise de son économie. La Banque Mondiale a prévu +2,4% de croissance en 2013 pour les Etats-Unis. La société à suivre : Mc Donald’s, titre sensible aux cycles de consommation courante, devrait profiter de la hausse du pouvoir d’achat américain.

10. Parier sur des titres délaissés par la bourse peut être une bonne stratégie si l’entreprise semble avoir entrepris les restructurations nécessaires pour pouvoir rebondir. La société à suivre : Air France, qui lance un plan d’économies de 2 milliards d’euros, a déjà commencé à progresser.