Crise. Le trader dont le cynisme affole la planète

LeTélégramme.com

LeTélégramme.com

«Je vais me coucher tous les soirs et je rêve d’une autre récession». C’était il y a 48heures, lundi, sur la BBC. Un trader indépendant installé à Londres, Alessio Rastani, décrivait la crise comme une simple «opportunité». Annonçait en souriant que, de son point de vue, ce ne sont pas les gouvernements qui dirigent le monde, mais la banque américaine Goldman Sachs. Et surtout que, d’ici à quelques mois, «les économies de millions de personnes se seront évaporées». Pas n’importe où: dans sa poche et celles de ses semblables.