DAVOS: Ce qu’il faut retenir du discours de Sarkozy

C’est un Nicolas Sarkozy très concilient qui s’est exprimé au Forum Économique de DAVOS. Un discours en forme de président de la République Française…et en président de G20 qui a cherché l’attention des membres de la communauté internationale. Un ton différent de celui de l’an passé.Le discours de Nicolas Sarkozy est résolument tourné vers l’avenir, soulignant de nombreuses fois notre passage « depuis 11 ans au 21ème siècle »

C’est un Nicolas Sarkozy très concilient qui s’est exprimé au Forum Économique de DAVOS. Un discours en forme de président de la République Française…et en président de G20 qui a cherché l’attention des membres de la communauté internationale. Un ton différent de celui de l’an passé.
Le discours de Nicolas Sarkozy est résolument tourné vers l’avenir, soulignant de nombreuses fois notre passage « depuis 11 ans au 21ème siècle »

 » Nous sommes au 21ème siècle et nous continuons à décliner une organisation du 20ème siècle »

Nicolas Sarkozy souhaite donc pouvoir réduire la volatilité du prix des matières première, car cette volatilité a des conséquences désastreuses sur l’état de l’opinion publique. Il souhaite également ouvrir le débat de la reconstruction du système monétaire (qui n’avait pas été révisé depuis la seconde guerre mondiale), de manière à rééquilibré les rapports de force entre un Dollar encore impérial et un Huan qui prend de l’importance.

« Considérez-vous que le Huan n’a pas d’importance ? »

Enfin, interrogé sur la crise de l’Euro, le président de la République demeure ferme et rétorque:

« Les articles sont passés, l’Euro est resté » (…) « Angela Merkel et moi, nous ne laisserons jamais tombé l’Euro, (…) Parce que l’Euro c’est l’Europe, et l’Europe c’est 60 ans de paix ».