Débat/Olivier Pastré : « Difficile de dire lequel a été le plus convaincant des deux »

Économiste et professeur à l’Université Paris 8, Olivier Pastré décrypte le face-à-face entre Nicolas Sarkozy et François Hollande et leurs échanges sur les questions économiques.

François Hollande et Nicolas Sarkozy se sont affrontés près de trois heures et on fait une large place aux questions économiques. Qu’avez-vous pensé de leurs réponses ?

Et bien, à la surprise générale les deux candidats n’ont toujours pas dit où ils souhaitent réduire les dépenses pour résorber la dette. François Hollande particulièrement. On aurait pu attendre de leur part qu’ils indiquent tel ou tel poste. Car il faut bien comprendre que quoi qu’il se passe, on sera obligé de couper dans les dépenses.

olivier pastré, débat, présidentielle, 2012, nicolas sarkozy, françois hollande

A de nombreuses reprises, et notamment sur les thèmes européens, Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont qualifiés de menteur. Qui l’a été plus que l’autre ?

Disons que d’un côté François Hollande n’a pas tort quand il indique vouloir un pacte de croissance. Tous les observateurs reconnaissent que les États européens sont trop obsédés par l’austérité. Mais de l’autre, Nicolas Sarkozy est tout à fait exact quand il prétend avoir fait bouger les positions de l’Allemagne sur de nombreux dossiers.

Au final, lequel des deux candidats à été le plus convaincant ?

Difficile de dire lequel a été le plus convaincant des deux. On note cependant que Nicolas Sarkozy a été plus agressif et François Hollande s’est bien gardé  d’apporter certains éclairages. Mais au final, il n’y a pas tant d’opposition que ça. Évidement, les candidats ont des visions très différentes sur le nucléaire ou l’immigration. Mais sur le reste les différences ne sont pas fondamentales : il s’agit de réduire la dette et de créer les conditions pour le retour de la croissance.