DECRYPTAGE – Plan de rigueur Fillon : « Il faut reconstruire la politique fiscale française » (M.J Thenoz – Kurt Salmon)

François Fillon a présenté mercredi soir ses mesures pour réduire le déficit public à l’horizon 2012. Décryptage et analyse avec Marie-Joëlle Thenoz, associé secteur public chez Kurt-Salmon.

Que penser des mesures présentées par Fillon hier soir ?

Avec ces mesures, on est dans l’urgence car le calendrier est serré pour le gouvernement. On est dans une série de pas positifs mais il faut savoir qu’on ne pourra jamais prendre de décisions d’envergure sans un grand débat de fonds sur la politique fiscale. Il y a bien eu un grenelle de l’environnement, un débat public autour du grand Paris, pourquoi pas un sur la fiscalité ? La campagne arrive, profitons-en pour présenter aux français une stratégie claire, il faut reconstruire la politique fiscale française. Sur le déficit qui se dégrade fortement depuis 1975, on commence tout juste à afficher la gravité de la situation. Ce n’est plus une question de politique, c’est une question de courage collectif.

Et sur la forme ?

On constate que beaucoup d’efforts ont été fait de la part du gouvernement pour que ces mesures soient lisibles et transparentes. Pour être efficace, il faut être compris de tous et faciliter l’appropriation.

Avec des mesures comme la hausse du tabac ou du prix des sodas, n’a-t-on pas l’impression de faire du bruit pour rien ?

Il faut que tout le monde contribue, c’est tellement énorme. Nous sommes passés de +1% en 1960 à -7.5% (en % du PIB) de déficit en 2011. Le gouvernement s’est posé la question de savoir ce qu’il possible de faire à court terme et surtout, ce qui est acceptable par la conscience citoyenne. La notion de perception de la population rentre en compte. La chasse au tabac ou au sucre c’est dans l’air du temps.

Chargement des commentaires ...