Décryptage : Pourquoi Moody’s dégrade deux banques françaises

L’agence Moody’s a annoncé la dégradation de la note de la Société Générale et du Crédit Agricole provoquant une chute en bourse de ces valeurs. Décryptage avec Muriel Motte, économiste au journal Les Échos.

La note de la Société Générale et du Crédit Agricole est déclassée d’un cran par l’agence Moody’s depuis mercredi. La rumeur qui circulait depuis plusieurs jours provoque une prudence des investisseurs sur les marchés financiers. Explication et décryptage avec Muriel Motte, économiste au journal Les Échos.

Concrètement, une dégradation de note, c’est quoi ?

Et bien, c’est une agence qui considère qu’une entreprise est moins solide. Soit parce qu’elle à beaucoup de mal à rembourser ses dettes, soit parce qu’il n’y a pas de volonté de faire. Donc, cette agence qui suit de près ces entreprises abaisse ou augmente sa notation.

Pourquoi ces deux banques ont-elles vu leurs notes abaissé ?

C’est dû à la Grèce bien sûr, à l’ambiance générale aussi. Mais l’argument que met en avant Moody’s c’est qu’elle sur-notait ces deux banques par rapport aux autres agences de notations. Moody’s parle d’une « mise à niveau« .

Dans la situation actuelle, quelles sont les conséquences pour le grand public ?

La conséquence principale, se sera bien sur la baisse du cour de bourse. S’il baisse, les capitaux seront plus chers. Donc pour l’actionnaire il y a une perte, mais pour le grand publique, c’est à dire les clients, aucun.

Est-ce que les banques peuvent récupérer leurs anciennes notes ?

Tout à fait. On a vu plein de notes monter et baisser. Une notation d’agence c’est parfois mystérieux ! Il suffit que l’horizon en Grèce s’améliore pour que Moody’s remonte sa note.