Déficit commercial : Les raisons d’un échec

69,6 milliards d’euros, c’est le montant du déficit commercial de la France en 2011.


Un mauvais chiffre qui synthétise toutes les difficultés et les faiblesses de l’économie française. Le déficit extérieur n’a pas cessé de se creuser depuis dix ans. En 2002, nous affichions un excédent de 3.5 milliards d’euros, en 2011 le déficit s’élève à près de 70 milliards.

Pourquoi ?

Ce déficit  révèle le manque de compétitivité des produits français. En dix ans, la part de marché mondiale a diminué de moitié (de 6% à 3 %). Nos principaux concurrents, ne sont pas chinois ou indiens. Ils sont allemands et italiens. Nous commerçons beaucoup plus avec les Allemands qu’avec le reste du monde. Y compris dans l’agriculture où nous avons perdu notre première place au profit des Hollandais. Ce déficit est lié aussi à un mauvais positionnement de nos produits. Les grands courants d’exportation français sont nés il y a trente ans : la construction navale et ferroviaire, l’aéronautique et le nucléaire. La question aujourd’hui, est d’améliorer nos prix mais aussi de trouver les produits et les services qui se vendront.