Dette : Les États-Unis se retrouvent paralysés

Le gouvernement américain se retrouve complètement bloqué en n’ayant pas le droit de dépasser le plafond de l’endettement autorisé de 14 500 milliards de dollars. Il risque d’être dans l’incapacité de payer un certain nombre de dépenses comme le salaire des fonctionnaires fédéraux ou des pensions de retraites.

Cette situation un peu absurde tient à l’opposition qui existe entre le Parti républicain qui tient la majorité à la chambre des représentants et le président Obama qui jouit d’une grande popularité à un an des élections présidentielles auxquelles il va se représenter. Les républicains ne veulent ni augmenter les impôts, ni autoriser le président à s’endetter davantage. Ils veulent le contraindre à couper dans ses dépenses sociales alors que c’est un des axes majeurs de sa politique ou bien à prendre et à assumer la responsabilité  politique de la dette.

Il faut dire que l’Amérique s’est beaucoup endettée, mais notons aussi que l’Amérique a soutenu son économie pour éviter qu’elle ne sombre complétement dans la récession.Enfin les limites de l’endettement fixées par la constitution, datent de 1917. A cette époque les montants en jeu n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui.

Les autorités américaines trouveront sans doute un compromis. Le président Obama promettra de faire des économies mais plus tard. Quant aux républicains, sur la base de cet engagement ils accepteront un dépassement faible. Ce qui veut dire qu’il faudra recommencer ce cirque politique dans deux mois quand le président manquera à nouveau d’air. Les républicains espèrent ainsi le tenir sous surveillance jusqu’ aux élections.