Deux fois plus de riches en Chine d’ici à 2020

La classe chinoise aisée va plus que doubler d’ici 2020 et assurer 75% de la croissance des achats de produits de luxe en Chine, terrain de chasse et de développement de tous les grands groupes du luxe mondial, note un rapport du Boston Consulting Group (BCG) publié mercredi. Entre 2010 et 2020, la classe aisée chinoise, « qui est plus riche que la classe moyenne mais moins fortunée que les super-riches », va passer de 6% à 21% de la population du pays. Une proportion qui, déjà aujourd’hui, est bien plus importante qu’en Inde, au Brésil ou en Russie, relève le BCG. On compte actuellement 120 millions de Chinois aisés, qui gagnent en moyenne 40.000 dollars par an et par foyer — mais aussi pour nombre d’entre eux plus de 200.000 dollars. Soumis à une forte pression sociale pour « affirmer leur statut », ils sont désireux d’être « au top des tendances » et développent des goûts de luxe de plus en plus sophistiqués afin de se différencier, note le BCG. Or ces Chinois aisés seront 280 millions en 2020 et assureront à eux seuls 35% de la consommation chinoise et 5% de la consommation mondiale, relève-t-il. En 2020, la Chine devrait représenter 40% du marché mondial du luxe, selon le BCG.