Disparition: Antoine Bernheim, une grande figure du monde des affaires

Antoine Bernheim est mort la nuit dernière à l’âge de 87 ans. Il était très peu connu du grand public.

Antoine Bernheim a été à partir des années 1960 jusqu’à une époque très récente, l’un des hommes non pas les plus riche mais les plus puissants de France et même du monde. Il a passé le plus clair de sa vie à repérer des hommes d’affaires hors du commun quand ils étaient jeunes. Il a, sans conteste, permis les plus belles réussites française : Bernard Arnault, le créateur de LVMH devenu le première groupe de luxe au monde, François Pinault, qui a fondé PPR et qui se diversifie aujourd’hui dans le luxe et Vincent Bolloré. Au départ, ces trois industriels n’étaient pas très riches. Ils étaient très ambitieux et leur chance, c’est d’avoir croisé le banquier Antoine Bernheim qui leur a fait confiance.

Antoine Bernheim a commencé dans le droit du côté de Grenoble et rentre dans les années 60 à la Banque Lazard dont il est très vite devenu l’un des dirigeants. C’est avec cette banque qu’il a sponsorisé des jeunes entrepreneurs devenus aujourd’hui des stars. Dans son parcours, Antoine Bernheim a fait beaucoup de restructurations et a notamment pris le contrôle et la direction du plus gros assureur italien, Generali, jusqu’à l’année dernière.

Ce qui est important dans ce parcours, c’est que l’économie française n’a finalement fonctionné que sous deux logiques. Une logique d’Etat qui définissait des grandes filières industrielles qui existent encore : le nucléaire, l’aéronautique… Et puis à partir des années 70, des aventuriers de l’entreprise qui ont pu se développer grâce à des gens comme Antoine Bernheim. Le problème, c’est que maintenant des Bernheim nous n’en avons pas beaucoup. Et quand on lui posait la question, il expliquait que le modèle était diffèrent, plus international. Il avait d’ailleurs, beaucoup d’admiration pour les entrepreneurs de la nouvelle technologie. A 87 ans, il était prêt à repartir.