Droit TV de la ligue 1 : Al-Jazeera s’invite dans la bataille

La chaine Al-Jazeera part à la conquête des droits TV pour la retransmission des matchs de ligue 1 pour 4 saisons : De 2012 à 2016.

C’est une grosse surprise dans le monde du football professionnel. La chaine de télévision d’origine Qatarienne va participer aux enchères aux côtés de Canal+ et d’Orange qui pensaient être les seuls sur la liste des prétendants. Les offres ont été déposées hier soir et seront examinées jeudi. La ligue désignera le gagnant vendredi.

L’enjeu est considérable. L’argent du football professionnel en ligue1, c’est en environ 1,2 milliards d’euros. Les droits TV représentent 660 millions d’euros minimum, soit 55% du total des recettes du football professionnel. Le reste est apporté par la billetterie, les sponsors, les produits dérivés.

Pourquoi ?

D’abord, le football professionnel à besoin d’argent. Depuis quinze ans, le football européen s’était habitué à vivre sur un train de vie fastueux. Les clubs anglais et espagnol tiraient les prix par le haut. Avant la crise, l’argent coulait à flot. Parfois, on ne savait pas très bien d’où venait l’argent. Les clubs anglais ont été arrosés par l’argent des Russes qui ne venait pas pour l’amour du football ou le climat : Il y avait du blanchiment dans l’air.

Mais tout était cher. Les joueurs, les droits TV, les pubs et la construction des stades. Oui les stades, parce que l’on s’est mis à investir des sommes folles y compris en France pour l’euro 2016. Nous avons beaucoup de projet : Bordeaux, Marseille…

Mais la crise à tout changé, et la plupart des clubs sont asphyxié. D’ou l’arrivée de nouveaux investisseurs en provenance du golf. Les émirats ont de l’argent. Ils ont besoin de se construire une image mondial donc, ils investissent dans le foot. La coupe du monde 2020, arrivée à Barcelone, au PSG et maintenant Al-Jazeera dans les droits TV. Avec le foot français, le Qatar ne s’achète pas une danseuse, il s’achète une place de premier plan sur la scène internationale.

Loading comments...