DSK Out : Le FMI prépare la succession

Dominique Strauss-Kahn est directeur général du FMI. Avec des dossiers très lourds notamment le traitement de la dette grec, son inculpation de peut avoir des impacts.

L’impact sur la gouvernance du FMI :

Le FMI, est une machine administrative qui a pris des dispositions très rapides et très froides concernant cette affaire. Pas un mot de soutien, une neutralité très bureaucratique et un dispositif mis en place dès hier soir pour assure l’intérim.

Les statuts stipulent qu’en cas d’empêchement l’intérim de la direction générale est assure par le numéro 2. Ce numéro 2, est un américain : John Lipski. Il a des hier soir pris les commandes du FMI. Dans les jours qui viennent, le conseil d’administration devrait donner des précisions.

Trois solutions en fonction des suites judiciaires :

– Ou bien il est simplement suspendu en attendant d’y voir plus clair.

– Ou bien il est demi de ses fonctions.

– Ou bien DSK pourrait de lui-même décider de démissionner pour pouvoir de défendre.

Quel  impact sur les dossiers traités par le FMI ?

A court terme, les dossiers seront traités comme prévus et notamment la question de la dette Grec. La réunion des ministres des finances de l’Europe qui était prévue  se réuniront ce soir à Bruxelles et devraient entériner le plan de sauvetage de la Grèce. Ce plan a été construit par DSK qui avait convaincu Angela Merkel de l’accepter. Et ce plan, prévoyait un nouveau prêt de 100 milliards d’euros mais imposait en contrepartie une politique de rigueur. Certes moins dure qu’il y a un an mais prévoyait aussi un très gros programme de privatisations. Avec notamment  un rééchelonnement de la dette. Personne n’a de raisons de remettre en cause ce plan.

Ceci dit, à l’avenir il est probable que le FMI infléchisse sa politique. Les américains et les émergents n’étaient pas d’accord avec les attentions particulières dont bénéficiait l’Europe. On lui reprochait d’être trop généreux, trop complaisants avec les européens. Cette politique peut évoluer et c’est sans doute ce que les marchés vont anticiper en sanctionnant l’Euro.

Loading comments...