Effondrement du prix des matières premières : Pourquoi ça change tout ?

C’est l’information sur laquelle tous les milieux d’affaires vont gamberger pendant le week-end. Le pétrole a enregistré hier soir la baisse de prix la plus brutale depuis 20 ans. Il est passé a moins de 100 dollars le baril. Il faut dire aussi que toutes les grandes matières premières ont dévissé.

Dans les faits :

– Le pétrole a perdu 10% à moins de 100 dollars le baril

– L’argent qui flambait depuis un an a perdu 28% en trois séances : 34 dollars l’once.

– L’or, la valeur refuge par excellence a cédé 1,5% à 1500 dollars.

– Le sucre a perdu 27 %, le café  3%

– L’étain 7% et le cuivre 4%.

Pourquoi ?

Et bien comme toujours, il y avait une spéculation effrénée. Beaucoup d’operateurs qui pariaient depuis des mois sur des hausses, se sont dit hier que ca n’allait pas durer et se sont mis à vendre. D’où la baisse.

Mais derrière cette spéculation, il y a des économies réelles. Depuis hier, on sait que les plus gros consommateurs de matières premières, la Chine et l’Inde, ont confirmé leur projet de calmer le jeu. Leurs machines économiques tournent trop vite. Pour freiner les risques d’inflation, ils durcissent le crédit. De l’autre côté de la planète, l’économie américaine ne va pas bien. On le sait, elle profite d’une croissance très molle.

Et bien, la conjonction de tout cela fait que la consommation de matières premières va baisser. D’où la perspective de baisse de prix. Dernier point, c’est bon pour l’Europe parce que notre croissance était très molle. On souffre beaucoup de ces prix exorbitant. Si cela se maintient, on va pouvoir respirer.