Entretien d’embauche alcoolisé chez Pernod-Ricard

La cour d’appel de Paris a donné raison à Eric Coder, l’auteur de « Dealer Legal ». Dans ce livre, le journaliste et écrivain recueil des témoignages de commerciaux de la marque. Ils racontent comment ils étaient obligés de consommer de l’alcool avec leurs clients afin de vendre des bouteilles.

D’après le livre, Ricard imposait à ses commerciaux de consommer avec leur client, certains étaient même soumis à des sortes de « crash-tests » pendant le recrutement. Le but ? Vérifier s’ils tenaient bien l’alcool après avoir enfiler « une vingtaine de verre ».

Le groupe Pernod-Ricard qui avait attaqué l’ex-salarié en diffamation réclamait 500.000 euros. Débouté de leur requête c’est eux qui devront verser 2000 euros pour frais de justice.