Etude Insee : Reprise de la consommation sans pouvoir d’achat

L’année dernière, on s’aperçoit qu’il n’y a pratiquement pas eu de pouvoir d’achat, montre une étude de l’INSEE publié ce jeudi : +0,1% seulement, alors que la consommation s’est redressée de +1,3%. C’est  cette consommation qui a contribué à la reprise de l’activité en 2010.

Un regain de consommation qui touche à peu près tous les postes :

– L’habillement et les chaussures, par exemple, s’est redresse de +0,4% contre une baisse de 4%.

– Les dépenses d’hôtels,  de restaurants, de cafés : +1,1%

– Les dépenses de communication (téléphone, internet) : + 4,2%

– les achats de téléviseurs : +17,9%

– Les dépenses d’énergie, électricité, chauffage : +4,9%

Le seul poste de dépenses en baisse c’est l’automobile avec -5%. On mesure la l’impact de la prime à la casse.

Comment explique –t on cette reprise ?

Tout simplement par l’épargne. On a un peu tiré sur les bas de laine. Ce qui est un marqueur de confiance.

Est-ce que ca va continuer ?

Le début de l’année montre que ça va continuer et que ça va s’accélérer pour deux raisons :

– Un, le moral est meilleur.

– Deux, il va y avoir du pouvoir d’achat, le chômage recule depuis trois mois donc plus de salaires, plus de moyens et puis on va avoir aujourd’hui une batterie d’indicateurs sur les créations d’emplois. Depuis janvier, cette activité crée des emplois, emplois de service,  emplois de cadres…

Le seul point noir dans cette affaire, c’est notre faiblesse à l’exportation. Le déficit commercial est énorme. On achète beaucoup plus qu’on ne vend donc on s’endette. On ne peut pas avoir une économie fondée sur la consommation. Il faudra à terme retrouver de la compétitivité.