Explications : Le spread franco-allemand bat des records

Le spread entre la France et l’Allemagne bat des records. Mais le spread, qu’est-ce-que c’est et à quoi ça sert ?

Le spread entre la France et l’Allemagne bat des records en atteignant les 200 points de base. Un langage un peu  chinois mais qui dans la réalité, est très simple. Le spread franco-allemand, c’est la différence entre les taux d’intérêt exigés aux français et ceux exigés aux allemands en cas d’emprunts sur les marchés. Cette différence, elle n’a jamais été aussi importante.  Le taux français atteint 3,7% et le taux allemand 1,7%. La différence est donc 2%. En langage de technocrate 2%, c’est 200 points de base. C’est donc ça le spread.

Ca fait très chic de parler du spread mais pour les autorités françaises c’est inquiétant. Cela signifie que la France est sous la pression des investisseurs et que la confiance s’érode. Les investisseurs se disent deux choses. D’une part, que la campagne électorale va partir dans tous les sens. D’ailleurs, ce qui se passe au PS à propos du nucléaire augure mal l’avenir.

D’autre part, les investisseurs pensent que le gouvernement aura du mal à tenir ses engagements. La situation est tellement tendue que c’est le ministre de l’économie  allemand qui s’est fendu d’un propos rassurant. En effet, Wolfgang Shäuble a affirmé que la fragilité en Europe n’était pas du côté français mais du coté italien et espagnol. Il faut dire que jeudi les italiens et les espagnols ont aussi emprunté mais à 7 %. Et 7%, c’est radioactif pour une économie.