Explications : Pourquoi la France emprunte à des taux négatifs

-0,005%, c’est le taux négatif auquel la France a emprunté lundi près de 6 milliards d’euros sur les marchés.  Paris a emprunté 3,917 milliards d’euros à un taux de -0,005% pour des titres de dette à échéance le 11 octobre, selon l’Agence France Trésor qui gère la dette française. Elle a également levé 1,993 milliard d’euros à un taux de -0,006% pour des placements à échéance le 27 décembre.

Ça veut dire quoi ?

Emprunter à un taux négatif signifie simplement que les investisseurs acceptent de payer pour prêter de l’argent. Ils considèrent qu’ils sont en sécurité et que la valeur globale de leur argent est protégée. La France avait besoin de lever de l’argent, et elle en a trouvé très facilement à des taux proches de zéro. Certaines tranches ont même été empruntées à des taux négatifs. La France rejoint le club très fermé des pays qui, en Europe,  inspire confiance comme l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Irlande, l’Autriche et la Suisse.

Pourquoi inspire-t-on confiance ?

Il y a trois explications. La première, c’est que la France récupère les investisseurs qui fuient les pays périphériques plus dangereux comme l’Espagne, la Grèce et le Portugal. La seconde explication, c’est que François Hollande et son équipe ont rassuré les marchés. Ils ont été habile : très international, bon diagnostic européen et surtout engagement de stabilité budgétaire sans matraquage fiscal. La troisième raison, ce sont les projets de réforme. Ils vont dans le sens du sérieux et de la rigueur avec l’idée que les syndicats accepteront le deal d’effort, ce qu’ ils n’auraient pas fait avec un gouvernement de droite. Mais maintenant, il faut tenir le cap. Si François Hollande a la moindre défaillance les marchés ne nous rateront pas.

Chargement des commentaires ...