Explications: Quand Facebook bloque le standard de Goldman Sachs…

Facebook provoque actuellement une véritable folie dans les milieux financiers après avoir annoncer une ouverture de son capital et en confiant cette opération a la plus puissante des banques d’affaires au monde, Goldman Sachs .

Goldman Sachs a acheté en gros pour 500 millions d’actions afin de les revendre au détail et le succès est tel que le standard téléphonique de Goldman Sachs a été bloqué hier soir a New-York , pendant quelques heures ce qui a provoqué une pousse de fièvre sur tous les marchés.

Le problème dans cette affaire c’est que Facebook n’étant pas coté en bourse, il y a des épargnants qui via Goldman Sachs vont confier leur argent a une société dont ils ne connaissent rien du fonctionnement et de la réalité. Intéressant tout cela mais bizarre pour le pas dire inquiétant.

Alors qu’est ce qui  ce qui va se passer ?

1er point : Facebook qui est une entreprise très jeune, elle a moins de dix ans et n’est pas cote en bourse. Facebook appartient a quelques actionnaires prives dont le fondateur Marc Zuckerberg. Pour pouvoir se développer Facebook  s’est donc adressé a une banque la plus grosse d’entre elle pour lui demander d’entrer au capital. La banque va apporter 500 millions de dollars.

2eme point : Goldman Sachs fait cette opération sur la base  d’une valorisation de 50 milliards de dollars, ce qui est considérable. Ca veut dire que Facebook vaut désormais plus cher que des entreprises comme Warner (38 Mds de Dollars) ou Boing (48 Mds de Dollars). Alors que le chiffre d affaires est très faibles et qu’il n’y a pratiquement pas de bénéfices, l’engouement est tel que Goldman Sachs n’a aucun mal à revendre ses titres. Elle n’accepte de les vendre qu’à des clients privilégié qui ont minimum 2 millions de dollars. Ce sont eux qui ont bloqué les standards.

Alors cette affaire peut-être la meilleure du siècle pour ceux qui vont y investir. Ca peut aussi se révéler le plus gros fiasco a terme.

Pourquoi cette folie ?

Parce que le site Facebook est devenu avec 600 millions de visiteurs par jour, le troisième site internet le plus visité dans le monde, derrière Google et Microsoft mais devant Yahoo.
Et aussi parce que tous les spécialistes lui prédisent  un développement considérable comme media, comme support publicitaire et comme site de service et de galerie marchande. C’est le seul concurrent capable de menacer google dans le monde entier. C’était le réseau social le plus dynamique  c’est en train de devenir l’hypermarché mondial. Tout cela ce sont des prévisions, des estimations, légitimées aujourd’hui par Goldman Sachs. Ce qui a séduit les hyper-riches.

Ceci dit  ce n’est pas la première fois que les hyper-riches se seraient trompes et que Goldman Sachs aurait inventé des produits financiers les plus tordus.

Chargement des commentaires ...