Face à une pénurie de salariés, une usine japonaise embauche… des robots !

Pour faire face à une pénurie de salariés, une usine japonaise a embauché des robots ! Chez Glory, le spécialiste de la caisse enregistreuse, à quelques mètres des ouvriers, quatre robots assemblent des pièces. Équipés d’une tête articulée et de deux bras, les humanoïdes reproduisent des mouvements humains grâce aux petites caméras remplaçant les yeux. Chaque robot peut effectuer jusqu’à quinze tâches différentes et branche, en fonction des besoins, ses mains à différents outils. Une fois son montage terminé, il passe la pièce à son voisin humanoïde et réorganise, seul, son plan de travail en rangeant les plateaux de vis, caoutchouc ou autres composants en plastique.  «Nous avons de moins en moins de travailleurs potentiels et les jeunes ne veulent plus travailler dans les ateliers», constate Katsuhiko Maruo, le directeur de l’usine. Et pour cause,  avec un solde migratoire quasi nul, la population japonaise a fondu de plus de 200 000 personnes.