Fonction publique: Sarko maintient le cap de la rigueur

Le gouvernement devrait annoncer demain, la poursuite en 2012 du gel du point d’indice, servant de base de calcul du salaire des agents. Nouvelle tension en vue sur le front du pouvoir d’achat. Ce gel avait déjà été acté pour 2011 et il est peu probable que l’ultime réunion d’arbitrage prévue ce soir change la donne.

Anticipant déjà les critiques, l’exécutif assure que les mesures individuelles prévues garantissent la progression du pouvoir d’achat des fonctionnaires. Le programme de stabilité de la France rend incontournable cette fermeté : Bercy s’est engagé à réduire la masse salariale de l’Etat en 2012, une première. Cet objectif nécessite aussi la poursuite du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et le plan transmis au Parlement réaffirme la suppression « d’environ 30.000 postes » en 2012. Les syndicats craignent la suppression de 3.000 classes à la rentrée.