Fusion EADS/BAE : Le patron d’EADS juge la parité 60%/40% « très équitable »

Le patron d’EADS Tom Enders a jugé « très équitable » la parité de 60/40% proposée dans le projet de fusion d’EADS et BAE Systems entre les actionnaires du premier et du second, à la sortie d’une rencontre avec des députés allemands, mercredi à Berlin. Certains avaient estimé qu’une répartition 70% à EADS et 30% à BAE aurait été plus juste. Le gouvernement allemand avait également critiqué ce partage, dans un rapport du ministère allemand de l’Economie obtenu lundi par l’AFP. Ce projet de fusion doit recevoir l’aval des gouvernements allemand, britannique et français en raison des enjeux stratégiques. Une réunion des ministres de la défense allemand, britannique et français destinée à élaborer une position commune face aux industriels doit se tenir à Chypre mercredi après-midi.