G8 : Les vieux pays ont encore de beaux restes

L’OCDE nous a indiqué hier que ces vieux pays du G8 étaient plutôt en forme. La crise économique n’est évidemment pas terminée, mais la reprise mondiale est cependant bien engagée partout dans le monde. Les pays émergents fonctionnent comme des Formule 1 avec des taux de croissance moyens de 10 % dans ce qu’on appelle les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Mais on découvre que les vieilles économies se redressent :

– Les Etats Unis devraient faire 2,6% en 2011

– La zone euro 2% en moyenne

– Et la France 2,2%

Tout cela veut dire, que les mesure de soutien massif qui ont été décidées commencent à porter leurs fruits avec comme première conséquences un recul significatif du chômage.

Donc ce G8 qui regroupe depuis 1975 les pays les plus puissants et les plus vieux de la planète a encore de beaux restes. Et ça, c’est une victoire des européens et notamment du président français qui a été l’un des premier à réagir à la crise.

Des facteurs de fragilité ?

Il y en a évidemment. Il y a de l’arthrose mais ça se soigne. D’abord les vieux pays ont abusé des dettes. Et la dette, c’est comme l’alcool. On arrête difficilement. Ensuite, la vie devient très chère. Parce que les petits jeunes de Chine et d’Inde consomment beaucoup d’énergie et de matières premières. Donc, les prix montent.

Les pays du G8 vont décider quoi ?

Ils vont envoyer des signaux dans trois directions :

– En direction des pays arabes pour soutenir les révolutions démocratiques.    – – — En direction de jeunes pour une meilleure maitrise des nouvelles technologies. L’avenir dépend de l’internet et de l’innovation.

– En direction de leur propre opinion publique pour leur dire de faire du sport et d’alléger le poids des dettes. Il y a de l’arthrose et du cholestérol.