Grand emprunt : Où va l’argent ?

Nicolas Sarkozy tenait ce matin à l’Élysée une conférence de presse sur les investissements d’avenir.

Où va l’argent et où ira l’argent ? On risque d’être surpris, parce que Nicolas Sarkozy ne va pas nous faire un bilan. Il va nous faire un rapport d’étape sur cette opération qui est une opération à long terme.
Il ne faut pas s’attendre à une liste de projet et de chantiers qui auraient été ouvert. Il ne faut pas s’attendre à un sursaut de croissance pour la fin de l’année
Le Président va nous rappeler que l’argent de ce grand emprunt va financer des investissements d’avenir pour les 4 où 5 prochaines années, c’est à dire pour le prochain quinquennat.

Au total, 35 milliards d’euros :

-1) La recherche et l’enseignement supérieur pour 19 milliards d’euros.
-2) L’industrie et les PME pour 6,5 milliards d’euros.
-3) Le développement durable pour 5 milliards d’euros.
-4) Le numérique pour 4,5 milliards.

Très peu d’argent a été dépensé parce que le gouvernement, à mis en place une procédure de sélection des projets sous la direction de René Ricoh avec des jury internationaux. L’idée étant de développer des filières d’avenir. Le grand gagnant, c’est l’enseignement supérieur qui va recevoir 50 % des crédits.

D’où vient l’argent ?

L’argent vient des épargnants pour 22 milliards d’euros et de l’État pour les 13 autres milliards. C’est l’argent qui avait été prêté aux banques au moment de la crise.

Au départ, tout le monde était très sceptique sur la finalité de ce grand emprunt. On se disait, encore de la dette pour soutenir l’économie, pour mettre du charbon dans la machine. En réalité, on s’aperçoit que ça n’accroit pas l’endettement public et puis surtout, ça va financer la politique économique des cinq prochaines années.

Quelque part, Nicolas Sarkozy va nous démontrer que son programme est d’ors et déjà finance, alors que ce soir même, on aura les candidats socialistes avec des programmes précis. Mais dont la principale critique, c’est qu’ils ne sont pas chiffrés.