Grèce: Papandréou remet l’austérité au vote

Libération

Libération

Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, a réclamé dimanche la confiance du Parlement pour pouvoir faire passer son plan d’austérité et obtenir une nouvelle aide internationale, faute de quoi la Grèce encourt la faillite.

« J’ai demandé le renouvellement de la confiance au gouvernement car le pays se trouve à un point crucial », a déclaré M. Papandréou à l’ouverture d’un débat sur la confiance au Parlement qui sera ponctué par un vote mardi soir.

Le Premier ministre socialiste, qui a remanié son gouvernement vendredi afin d’enrayer la fronde déclenchée par son programme d’austérité jusqu’au sein de sa majorité, a assuré « qu’un vote de confiance renforcerait la voix de la Grèce » et l’aiderait à négocier une nouvelle aide.