Hausse de la TVA : La contestation enfle

Deux jours après avoir annoncé une hausse de la TVA dès 2014, plusieurs secteurs professionnels font pression sur les députés. Les patrons s’inquiètent de l’impact sur leurs carnets de commande, et donc sur l’emploi, de cette mesure. La pression est donc forte pour que certains secteurs en difficulté soient sortis de leur champ de TVA afin de ne pas les enfoncer plus dans la crise. Tous les lobbies professionnels font pression en ce sens sur les députés depuis deux jours, avec en tête les représentants de l’hôtellerie-restauration et du bâtiment qui brandissent le spectre d’au moins 30.000 destructions d’emplois si leur taux de TVA passe à 10 %. Une gageure en période de forte remontée du chômage qu’a intégrée le gouvernement qui a confirmé, jeudi, être disposé à revoir sa copie. La hausse des taux de TVA a été mise en place pour financer un tiers du crédit d’impôt compétitivité et emploi (Cice) mis en œuvre dès 2013.