Japon: Après le séisme…le spèctre d’une catastrophe nucléaire

Une secousse, d’une magnitude de 8,9, a notamment provoqué des vagues de dix mètres de haut et ont déferlé sur la côte de Sendai au Japon. Un premier bilan fait état de 25 morts, le plus violent depuis 140 ans. Et déjà, la planète économique mondiale commence à en ressentir les effets. Immédiatement après l’annonce de ce très violent séisme et des  » dégâts considérables » évoqués par le gouvernement, le yen et les titres de grandes compagnies d’assurance chutaient.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi sur une baisse de 1,72%. A la clôture, l’indice Nikkei des 225 titres vedettes a affiché une perte de 179,95 points pour clôturer à 10.254,43 points.
Sous l’effet du tremblement de terre, le volume des échanges a connu un pic, atteignant 3,15 milliards d’actions, un record pour cette année. La Bourse de Tokyo était en repli de 0,8% jeudi à la mi-séance, l’indice Nikkei N225 perdant 81,44 points à 10.352.94 points.

En Europe, les Bourses  ont ouvert en net repli. A Paris, le CAC 40 a perdu près de 1,2%, flanchant à son plus bas niveau depuis le 11 janvier, avant de se reprendre. A Francfort, le Dax cédait encore 0,95 % à 10h.

Le secteur de l’assurance et de la réassurance est, de loin, le plus chahuté. A Paris, Scor abandonnait près de 6 % et Axa 1,5 % à 10h. Outre-Rhin, le premier réassureur mondial Munich Re chutait de 4,5% et l’assureur Allianz lâchait 1,9%.