Japon: La bourse s’effondre

Les agents économiques japonais aujourd’hui ont abandonné leur flegme et cédé à la panique quand le premier ministre a reconnu qu’il y avait des indications de radioactivité anormalement élevé sur Tokyo. La bourse de Tokyo s’est écroulé jusqu’à 14% à la mi-journée. Elle a limité les dégâts à la clôture à 10,57% de pertes mais soulignons que la banque du Japon est massivement intervenue pour racheter des actifs et éviter d’ajouter à la catastrophe nucléaire une catastrophe financière. Visiblement tout le monde vend.

A cela, il y a deux raisons :

1° Des anticipations très négatives parce que l’économie est paralysée : L’automobile, l’électronique…Les usines sont ou bien arrêtées ou en ruptures d’approvisionnement.

2° Des besoins de liquidités : La banque centrale apporte des liquidités, 200 milliards en deux jours mais ça ne suffit pas. D’ou la vente systématique des actifs dont le prix baisse.

Les bourses de la région sont atteintes :

-Shanghai: -1,5%

-Hong-Kong : -3,85%

-Séoul : -1,07%

Ces baisses, sont le résultat des ventes passives. L’épargne japonaise étant très investie à l’étranger, elle est rapatriée dans le pays pour que l’économie puisse tourner. Le yen est d’ailleurs très stable ce qui prouve qu’il y a des retours de capitaux très importants. Il n’y a pas de fuite de capitaux, bien au contraire.

Sur le reste de la planète, il faut s’attendre à des baisses sévères des bourses occidentales. D’une part parce qu’il y a un certain nombre de secteur qui sont directement touchés. L’énergie, l’assurance, le luxe…D’autre part parce qu’énormément d’argent japonais est investi en Europe. Il faut s’attendre à ce que ces investissements soient vendus pour créer de la liquidité. Mais si les actifs sont vendus leur prix va baisser. D’ou un effet récessif dont on n’a pas vraiment besoin…