Jean Arthuis – Déclaration de patrimoine : « On prend les Français pour des sots ! »

Jean-Marc Ayrault a annoncé un projet de loi de moralisation de la vie politique. Il sera dévoilé le 24 avril et d’ici le 15, les ministres avoir tous publié l’état de leur patrimoine. Le Premier ministre souhaite l’adoption de la loi avant l’été. Pour Jean Arthuis, vice-président de l’UDI et ancien président de la commission des finances du Sénat, ces déclarations ne serviront à rien. Il faut surtout lutter contre les paradis fiscaux et militer en faveur de la levée du secret bancaire.

Jean-Marc Ayrault souhaite que ses ministres dévoilent leur patrimoine. Est-ce, selon vous, une bonne idée ?
Je crois que c’est vraiment prendre les Français pour sots ! Si on avait demandé à Jérôme Cahuzac de rendre public son patrimoine avant ses aveux, il n’en aurait dévoilé qu’une partie ! Je ne vois pas l’intérêt de rendre public un patrimoine. La seule chose qui compte c’est de savoir comment il a été constitué et de vérifier les irrégularités. Et ça, cela relève du contrôle. François Hollande a commis l’erreur en constituant le gouvernement, de ne pas procéder à un certain nombre de contrôles pour vérifier que ceux qu’il nommait n’étaient pas en situation d‘indignité. Le Président reprend la méthode Sarkozy : quand il y a un événement, on sort des mesures !

Justement, le gouvernement annonce un projet de loi sur la moralisation de la vie politique pour fin avril. Que voudriez-vous y voir ?
Je crois qu’il faut renforcer les moyens de contrôle : lutter contre les paradis fiscaux, lutter contre le secret bancaire et notamment de certains pays comme le Luxembourg, la Suisse ou l’Autriche. L’hypocrisie elle est là ! Je me souviens, par exemple, qu’en 1992 au Sénat, j’étais rapporteur général du budget. Dans la loi de finance rectificative, le gouvernement de l’époque avait inséré un article pour légaliser le repackaging de TSDI (Titre Subordonnée à Durée Indéterminée) qui avait permis au gouvernement socialiste de respecter le « ni privatisation, ni nationalisation » de Mitterrand, mais qui avait organisé des sociétés contrôlés par l’État. Et pour optimiser l’exercice, ils avaient repackagé cela aux îles Caïmans, ce qui est parfaitement illégal. J’avais protesté à l’occasion de ce débat au Sénat et mais n’avait pas trouvé un journaliste pour faire échos à mes propos. Je me réjouis que les mentalités évoluent…

Et si on vous demandait de publier votre patrimoine. Vous le feriez ?
Non je ne le donnerai pas ! Je remplis régulièrement ma déclaration de patrimoine et ma déclaration fiscale donc je demande aux autorités compétentes d’exercer leur travail pour vérifier que les déclarations sont sincères. Que cherchez-vous à révéler quand vous déclarez votre patrimoine ? Que certains ont un patrimoine important ? Que d’autres n’en ont pas ? Une fois que l’on a dit ça, qu’est ce que l’on a dit ? Le seul moyen efficace pour traquer les fraudes c’est de traquer les paradis fiscaux et sortir du secret bancaire.

Par Julien Gagliardi