Jean-Hervé Lorenzi – « Nous avons un comportement et une politique d’un pays sous développé »

En exclusivité pour JeanMarc-Sylvestre.com, le président du Cercle des Economistes réagit aux résultats du 1er tour  et revient sur la campagne.

Pourquoi avez-vous choisi François Hollande ? Quelles sont les propositions économiques qui vous ont convaincu ?

Je pense qu’il faut mettre l’accent sur les problèmes de la fiscalité française qui me semble inefficace. Nous avons un comportement et une politique d’un pays sous-développé, ce qui est détestable et surtout négatif pour la croissance.


Comment jugez-vous le programme économique de François Hollande ? Quelles sont les différences avec Nicolas Sarkozy ?

Concernant les programmes des deux candidats, je pense qu’ils ne sont pas tout à fait clairs. Ce sont plus des projets de discussion. Il  faudra les clarifier. Pour autant, la vraie différence entre les programmes, c’est le poids du pourcentage pour diminuer le déficit public qui est un vrai problème. Pour réduire la dette public, il faut soit diminuer les dépenses, soit augmenter les impôts. Pour  François Hollande, cela consiste à réduire les dépenses et augmenter les impôts de moitié. Ce qui me parait le plus crédible et réalisable à terme. Contrairement à Nicolas Sarkozy qui veut réduire de trois quart les dépenses et augmenter d’un quart les impôts. Il faut davantage augmenter les impôts pour se retrouver à l’équilibre.

Que pensez-vous des rumeurs de dégradation de la note française par Moody’s en cas de victoire de François Hollande ?

Ce sont des rumeurs et je ne pense pas que cela aura un impact sur l’économie française. Le vrai sujet, ce sont les problèmes économiques de la France. Nous avons une trajectoire macroéconomique beaucoup plus évoluée que les autres pays. Ce n’est pas comparable. Certes, cela va créer un peu de tension sur les marchés, mais pas de quoi déstabiliser  l’économie française. En revanche, il faut que le gouvernement soit crédible pour ne pas avoir trop d’impact.

Audrey Mangin