Jean-Louis Borloo pressenti pour prendre la tête de Veolia

Plusieurs administrateurs de Veolia Environnement, dont le PDG d’EDF Henri Proglio, s’apprêtent à demander la démission du PDG du spécialiste des services à l’environnement, Antoine Frérot, lors d’un conseil d’administration du groupe le 29 février, rapportent plusieurs quotidiens lundi.

C’est l’ancien ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo figure parmi les successeurs pressentis, écrit le quotidien Les Echos, tandis que, selon Libération, Henri Proglio aurait proposé le 14 février au chef de l’Etat d’organiser une offensive visant à convaincre des administrateurs de Veolia de retirer le pouvoir à Antoine Frérot.

Veolia, dont l’action a chuté de plus de 60% l’an dernier après deux avertissements sur les résultats, a annoncé en décembre un projet de cession de sa branche transports pour réduire sa dette financière nette estimée à 15 milliards d’euros fin 2011, une stratégie que contesteraient certains administrateurs, selon le quotidien économique.D’après l’hebdomadaire Challenges, le groupe, qui publiera ses résultats annuels le 1er mars, accuserait une perte nette d’environ 200 millions d’euros en 2011 après avoir passé une provision de 300 millions au titre de sa branche transports.

Parmi les autres candidats pressentis pour une éventuelle succession à Antoine Frérot, la presse cite le directeur général de la Caisse des dépôts (CDC) Augustin de Romanet, l’ex-PDG de la Société générale Daniel Bouton et Jacques Veyrat, ancien dirigeant du groupe Louis Dreyfus. « Augustin de Romanet n’a été ni contacté ni ne s’est porté candidat », a fait savoir un porte-parole du directeur général de la CDC, également administrateur de Veolia.

Selon Les Echos, Jean-Louis Borloo a rencontré trois administrateurs de Veolia la semaine dernière.