JMJ de Rio : Le bilan en 5 chiffres clés

Le pape François a célébré dimanche la fin des 28èmes Journées mondiales de la jeunesse de Rio de Janeiro devant une foule immense. Malgré de nombreux couacs dans l’organisation qui ont fait douter de la capacité du Brésil d’accueillir la Coupe du monde de football en 2014, la manifestation a été un véritable succès populaire pour le Pape et pour l’Eglise. Nous vous en proposons les 5 chiffres clés.

+

+

+

3 000 000 : C’est le nombre de fidèles qui se sont massés ce dimanche sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro pour assister à la messe de clôture des JMJ. A noter que seulement un million et demi de jeunes pèlerins étaient attendus entre mardi et dimanche pour fêter l’évènement.

600 : C’est le nombre total d’évènements officiels organisés pour les JMJ de Rio. Les pèlerins ont notamment pu assister à 45 expositions, 350 concerts et 150 projections de films.

119 : C’est le coût estimé de l’organisation des JMJ par certains médias locaux, en millions d’euros. Sur ces 119 millions, 40 sont financés par l’Etat brésilien, ce qui a fortement déplu à une partie de la population. Selon le quotidien O Globo, la seule présence du Pape était estimée à 40 millions d’euros, en raison du service de sécurité exceptionnel mis en place. En effet, près de 30 000 policiers et militaires étaient déployés à Rio de Janeiro.

168 : C’est l’impact économique, en millions d’euros, dont devrait bénéficier le Brésil grâce aux JMJ, selon l’agence de presse Aciprensa. L’évènement devait également générer la création de 20 000 emplois. Les retombées économiques des JMJ sont plus faibles que celles qui sont liées à l’organisation d’une Coupe du Monde, malgré une fréquentation relativement proche. Et ce pour deux raisons : la consommation d’un pèlerin est relativement différente de celle d’un supporter, et la durée de l’évènement bien plus courte.

354 : Ce sont les retombées économiques des dernières JMJ qui s’étaient tenues à Madrid, en millions d’euros, à titre de comparaison. L’évènement avait notamment rapporté 28,3 millions d’euros aux finances publiques en TVA et 50 millions à l’industrie hôtelière. Surtout, 89,6% des pèlerins avaient exprimé le souhait de revenir à Madrid.