Journées d’Aix-en-Provence – Jean-Hervé Lorenzi : « Tout est question de volonté collective »

Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes était interviewé par le site Boursorama. Alors que les Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, dont il est l’initiateur, débute aujourd’hui, l’économiste estime que « nous avons évité la dislocation de la zone euro ». Selon lui, « il faut intégrer l’idée que nous sommes partis, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, pour des années de croissance très ralentie ». Jean-Hervé Lorenzi explique que « deux phénomènes vont déterminer le niveau de croissance pour les prochaines années : le vieillissement de la population et la réapparition d’une vague de progrès technique inédite ». En France, le président du Cercle des Économistes admet que la France « a des problèmes bien connus : un niveau d’investissement insuffisant, une formation souvent inadaptée, une jeunesse qui peine à s’insérer dans l’emploi » mais aussi des atouts. Selon l’économiste, tout est question de volonté collective.

Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes était interviewé par le site Boursorama. Alors que les Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, dont il est l’initiateur, débute aujourd’hui, l’économiste estime que « nous avons évité la dislocation de la zone euro ». Selon lui, « il faut intégrer l’idée que nous sommes partis, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, pour des années de croissance très ralentie ». Jean-Hervé Lorenzi explique que « deux phénomènes vont déterminer le niveau de croissance pour les prochaines années : le vieillissement de la population et la réapparition d’une vague de progrès technique inédite ». En France, le président du Cercle des Économistes admet que la France « a des problèmes bien connus : un niveau d’investissement insuffisant, une formation souvent inadaptée, une jeunesse qui peine à s’insérer dans l’emploi » mais aussi des atouts. Selon l’économiste, tout est question de volonté collective.