L’édito du jour – Mariage William et Kate : Qui va payer ?

Depuis l’annonce du mariage, on croule sous les chiffres. Alors est-ce que ce mariage est une bonne affaire pour l’économie britannique et qui va payer ?

C’est vrai que ce mariage est géré comme une entreprise de spectacle : Des acteurs, une mise en scène, des décors et un public énorme.

Le coût ?

Il est très difficile de le chiffrer. Le coût direct total de ce mariage environ 110 millions d’euros. Mais ce qui va couter le plus cher, c’est le décor et la sécurité. Les voitures blindées, les hélicoptères, les 5000 policiers. C’est pour cela qu’on atteint cette somme de 110 millions. Une petite partie est financée sur la liste civile du Prince Charles et une autre grosse partie sur le budget britannique. Enfin les parents de Kate apporteront également une contribution.

Ce mariage va générer des recettes directes qu’on estime à 80 Millions d’euros. 600 000 touristes qui vont manger, faire marcher les hôtels, les restaurants, acheter des produits dérivés. Selon le NYCEDC, les retombées économiques pour Londres, sont estimés à plus de 178 millions de dollars. A titre de comparaison, le Marathon de New York produit environ 340 millions de dollars. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que l’économie britannique va s’arrêter pendant trois jours et que la majorité des Anglais se sont arrangés pour prendre des congés.Le coût global pour l’économie serait de 40 milliards d’euros.

Alors, dépenses ou investissements ?

L’Angleterre vend du rêve, de la stabilité, de l’optimisme, de la mobilisation, du lien social de la confiance. Et la confiance, c’est l’ingrédient principal de la croissance. Il faut se souvenir de l’effet « Coupe du monde »  en France 1998, la victoire avait marquée la reprise.