L’Américain Coty veut créer un géant des cosmétiques en rachetant Avon

Le groupe de cosmétiques américain Coty veut racheter pour 10 milliards de dollars son concurrent en difficulté Avon afin de créer un géant mondial du secteur, mais le célèbre groupe de démarchage à domicile a rejeté l’offre, la jugeant « insuffisante » et « opportuniste ».

Le parfumeur américain, fondé en 1904 par le Français François Coty et propriété aujourd’hui de la famille allemande Reimann, offre 23,25 dollars par action en numéraire, soit une prime d’environ 27% par rapport au cours moyen de bourse d’Avon des trois derniers mois. Le financement se ferait essentiellement par endettement. Coty ne souhaite en aucun cas se lancer dans une opération hostile mais veut « engager des discussions avec Avon » et avoir accès aux comptes pour » vérifier s’il y a « une base pour une transaction », a indiqué dans un communiqué Bart Becht, PDG de Coty. Avon a répliqué dans un communiqué que son conseil d’administration avait « étudié avec attention (l’offre) de Coty, largement identique à celle d’il y a moins de deux semaines », et qu’il la jugeait « opportuniste » et « nettement inférieure » à « la valeur d’une marque aussi emblématique ». « Avon est focalisé sur sa recherche d’un nouveau dirigeant et sur la réalisation de ce que l’entreprise pense être de fortes perspectives de long terme », conclut-il.

En réaction à la pression des actionnaires, Avon est actuellement à la recherche d’un nouveau directeur général pour remplacer sa dirigeante de longue date, Andrea Jung, alors que l’action du groupe a chuté de 36% depuis un an et demi et que ses ventes ne cessent de décliner. Avon fait de plus l’objet d’une enquête sur des accusations de corruption en Chine.
M. Becht affirme de son côté que Coty est prêt à relever son offre pour permettre la naissance d’un « leader mondial » si Avon est capable de « démontrer qu’il offre une plus grande valeur ajoutée que ne le laissent paraître les informations disponibles publiquement ». Coty avait approché Avon en privé une première fois le 7 mars puis le 19 mars. C’est parce que le CA d’Avon a repoussé sa troisième offre vendredi que Coty a décidé de rendre sa démarche publique.