L’assurance vie en danger

11, 5 milliards d’euros, c’est le montant des retraits d’épargne sur les compte d’assurance vie  en septembre. Des retraits supérieurs aux dépôts qui fragilisent les sociétés d’assurance.

Avec des retraits de 11,5 et dépôts de 9.7 milliards d’euros, l’assurance vie plonge dans le rouge avec une décollecte nette de 1,8 milliards d’euros.

L’assurance vie, c’est le placement préféré des français. C’est la deuxième fois dans l’histoire de l’assurance vie que cela arrive. La fois précédente c’était en octobre et décembre 2008 au moment  de la panique provoquée par la faillite de Lehmann Brothers. Cela signifie que les épargnants commencent à avoir peur. Le climat, les perspectives, la spéculation, l’impuissance des gouvernants à trouver une solution.

Le problème, c’est que ce comportement fragilise les compagnies d’assurance. Les épargnants préfèrent rester cash ou investir dans l’immobilier. C’est ce mouvement là qu’il faudrait arrêter. Parce que c’est ce mouvement qui risque de bloquer l’activité.

Rétablir la confiance c’est l’enjeu, le défi. Après tout ce qui c’est passe ce weekend, on en est loin.