L’édito du jour: La Chine change de cap !

L’événement en ce début de semaine c’est la fin à Pékin de l’assemblée du peuple avec  l’annonce d’un virage stratégique dans la politique économique : Explications

L’assemblée nationale populaire c’est une fois par an, 3000 délègués qui viennent des quatre coins de la chine et qui font remonter ce qui se passe dans ce pays de plus d un milliards d’hommes et de femmes. C’est très important pour les dirigeants parce qu’ils savent que leur modèle de croissance à tout va (plus de 10 % par an fondé sur l’exportation), suscite beaucoup de mécontentement.

Les dirigeants savent qu’il y a des révoltes et des risques de mouvements sociaux. Les dirigeants savent ce qui se passe dans les pays arabes. Cette usine du monde qui fonctionne parce que les travailleurs sont très peu payés va donc changer de stratégie de croissance.

Une croissance plus faible : 7% par an.

Une croissance orientée vers la consommation intérieure.

Une augmentation des salaires, des avantages sociaux, développement des logements, des équipements de santé.

Une lutte contre l’inflation, la spéculation foncière.

La sécurité alimentaire et la protection de l’environnement.

C’est une révolution qui ne prévoit pas d’ouverture politique. Pas encore.

Qu’est ce que cela va changer pour nous ?

La mondialisation va entrer dans une deuxième phase. Nous, occidentaux, nous avons délocalisé les fabrications de produits que nous achetions. On a accepté du chômage chez nous pour créer des emplois chez eux. Si les Chinois consomment ce qu’ils produisent, ça veut dire que nous allons récupérer des fabrications, ou bien, nous allons continuer d’importer mais ça coûtera plus cher.

En contre partie, ça veut dire que nous allons pouvoir investir chez eux pour s’installer sur le marché local. C’est très différent, très positif , pour eux comme pour nous.