L’édito du jour: Pourquoi les soldes sont en panne ?

Les premières soldes 2011 offrent un bilan très morose. La chambre de commerce de Paris a présenté des chiffres qui sont bien en dessous de ce qu’on fait habituellement.

Globalement et sauf exception, les soldes sont en baisse de 1%. Les commerçants espéraient rattraper le manque à gagner de décembre, il n’en a rien été. Ce qui n’a pas été acheté en décembre a été perdu.

Les raisons sont multiples :

-Les soldes ont démarrés très tard, le 12 janvier

-Ensuite, elles ont été précédées par des campagnes de promotions permanentes

-Enfin il existe une tendance aux prix très bas dans les biens courants, ne rendant sans aucun intérêt les soldes.

-Dernier point, les consommateurs n’ont pas d’argent.

Pas de pouvoir d’achat et des inquiétudes sur l’avenir, une montée en puissance des dépenses contraintes (le loyer, les dépenses)…Ces nouvelles dépenses rogne le budget alimentaire et celui de l’habillement.

Autre raison, l’automobile. Beaucoup de français ont changé de voiture l’année dernière en profitant de la prime à la casse. Et cela aussi a pompé sur le budget. Beaucoup ont aussi profité des niches fiscales qui risquent d’être fermées…

D’âpres les chiffres, deux exceptions, les grands magasins qui auraient fait une saison exceptionnelle grâce aux touristes étrangers et l’internet ou les soldes ont progressé de 13% par rapport à l’année dernière. L’internet qui bénéficie d’un transfert d’activités important.