L’édito du jour: Prix record pour l’essence…pourquoi ?

Le prix de l’essence bat des nouveaux records et l’incertitude regagne les marchés financiers. Cette fois le record historique a été malheureusement battu. Selon l’administration Française qui fait les relevés, les prix ont dépassés le seuil historique de juin 2008.

Le sans-plomb 95 a été pointé à 1,50 euros contre 1, 49, le sans-plomb 98 se paie 1,54 contre 1,53 en 2008. En revanche, le Gazole touche 1,35 contre 1,45 le gazole est encore à 10 centimes de son record.

Ceci dit, cette inflation généralisée commence à refroidir les activités. On commence à le sentir sur la circulation automobile, le transport routier et de fil en aiguille cela se diffuse à l’ensemble de l’économie. Les acteurs craignent des risques de pénurie d’approvisionnement compte tenu de la dégradation de la situation en Libye. Les fournitures Libyennes sont très paralysées à tel point que depuis hier soir, le Koweït, le Nigéria, les Emirats d’Arabes Unis ont comme l’Arabie Saoudite décidé d’augmenté leur production de 1 million de barils par jour pour compenser l’arrêt partiel des fournitures de Libye. En temps normal la Libye apporte 1,5 millions de barils par jour. Aujourd’hui sa production a baissé des 2/3.

La question est maintenant de savoir si cela peut s’aggraver. Tout va dépendre de se qui va se passer sur le terrain mais l’économie c’est très psychologique et  tout le monde craint que ça s’aggrave…donc tout le monde se met aux abris !

Les marchés financiers se sont retrouvés en baisse à New York, Francfort, Londres, Paris…Les tendances se sont repliées. Et quand vous ajoutez à l’effet pétrole, ce qui se passe en Chine avec la baisse de croissance, ce qui se passe en Europe avec la dette et la Grèce qui s’est encore fait tapé sur les doigts hier soir pour non respect des engagements pris : Vous avez une météo très assombri depuis que Kadhafi fait de la résistance.