L’édito du jour: Quand l’Egypte rassure les marchés financiers…!

Paradoxe des marchés financiers, les investisseurs et le monde des affaires semble plutôt rassuré par l’évolution des évènements en Egypte.

Les milieux d’affaires considèrent ce matin que les risques géopolitiques qui les inquiétaient depuis une semaine semblent écartés maintenant.

Quand on regarde tous les thermomètres financiers, on est obligé de reconnaitre que tous les indicateurs sont repartis à la hausse.

Les investisseurs Européens hier, ont même effacés deux années de crise.
Paris a nettement terminé au dessus des 4000 points en progressant de 1,68%,
Londres a progresse de 1,62%, Francfort 1,51%.

Les indices américains étaient quasiment euphoriques hier soir à la clôture avec un Dow Jones en hausse de 1,25 et un Nasdaq de 1,89%. Tokyo a clôturé ce matin en hausse de 1,78%.

On a cassé des seuils de résistances qui étaient très solides, dans un mouvement qui anime toutes les valeurs, les banques, les pétrolier, les technologiques.

Les milieux d’affaires sont  rassurés par ce qui se passe. Ils craignaient un risque d’embrasement, or on s’aperçoit qu’il existe un consensus international pour organiser une transition à peu près calme. Tout le monde s’y est mis. Les américains bien sur mais aussi Israël, l’Arabie Saoudite, l’Europe, le FMI. Tout pour éviter une guerre civile ou une montée en puissance du radicalisme religieux.

Alors les choses ne sont pas réglées mais le risque systémique et géopolitique s’éloigne. Encore une petite inquiétude sur le pétrole mais ça  parait géré, du coup on revient vers les fondamentaux de l’économie :

-Un, la croissance forte dans les pays émergents

-Deux, un assainissement financier et un début de solidarité en Europe. L’euro notamment est solidifié.

Il reste trois problèmes à surveiller :

-Les risques d’inflations sur les produits agroalimentaires

-Les risques de hausse des taux d’intérêt

– Et enfin le chômage parce que cette reprise là, s’opère sans créations d’emplois.