L’édito du jour: Rencontre Sarkozy-Obama, que faut-il attendre ?

Nicolas Sarkozy est reçu à la maison blanche aujourd’hui, pour  une rencontre décisive avec Barack Obama.

Deux dossiers sont sur la table : La réforme du système monétaire internationale et la régulation des prix mondiaux des matières premières. Que faut-il donc attendre de la rencontre Sarkozy-Obama ?

Cette rencontre est importante d’une part parce que les rapports entre les deux hommes ont toujours été difficile, le président Américain se méfie des petits Français même s’il reconnait que le président Sarkozy est le plus Américain des responsables politiques de l’hexagone.

Cette rencontre est importante d’autre part, parce qu’elle s’inscrit dans la préparation d’un G20 présidé par Nicolas Sarkozy qui cherche à rallier le président Américain sur deux dossiers de réformes que le président Français à l’ambition de traiter.

La première porte sur le système monétaire international et le rôle du dollar. L’ensemble des européens considèrent que les Américains utilisent leur monnaie à des fins politiques. Ils empruntent beaucoup d’argent et ne le remboursent pas ce qui empoisonne tout le monde. L’idée est donc de réduire l’importance du dollar dans les transactions internationales. Actuellement, on estime que le dollar est dévalué de 20% minimum par rapport à l’Euro ce qui handicape la reprise des économies européennes.

En janvier 2011, l’euro vaut 1,30 dollars alors qu’en 2000 il en valait 0,80 dollars. La conséquence de tout cela c’est que la croissance reprend aux Etats-Unis mais pas en Europe.

Le deuxième dossier porte sur le prix des matières premières. Ils flambent, d’où les émeutes au Maghreb et en Amérique du sud et sont d’une façon plus général trop volatiles…trop de spéculations pas de transparences. Un système encouragé par les libéraux Américains.

Dans ces dossiers, les Américains sont d’accord pour remettre de l’ordre dans tout cela mais pas pour réformer le système…

D’abord parce qu’ils en profitent, et surtout parce qu’ils considèrent que le désordre monétaire n’est pas une cause de la crise mais une conséquence de la mauvaise gestion des économies. Donc leur raisonnement consiste à dire « commencez à faire le ménage dans les finances publiques et vous aurez moins de difficultés » La zone Euro à des difficultés non pas a cause du dollar mais a cause des endettements publique. Bref, on en revient à la case départ…

Chargement des commentaires ...