L’édito du jour: Sommet Européen, le sommet de tous les enjeux

Le Sommet Européen ouvre aujourd’hui. Un sommet au cours duquel les pays de la zone Euro vont proposer une véritable gouvernance économique.

Les pays membres de la zone euro n’en feront pas beaucoup de publicité mais je crois vraiment que ce qui va être décidé ce soir à Bruxelles va mettre en place une gouvernance européenne. C’est la France et l’Allemagne qui vont mettre en place le dispositif et qui vont l’imposer aux autres. Si les autres n’en veulent pas et bien ils sortiront.

1° : Un an après la crise Grecque, les grands pays européens en ont marre que les petits fassent tout et n’importe quoi. Les grands pays Européens n’en peuvent plus d’intervenir pour sauver les plus fragiles de la faillite. La Grèce n’est pas tirée d’affaire. L’Irlande, le Portugal, ne sont pas tirés d’affaires.

2°: La France et l’Allemagne sont d’accord pour aider les maillons faibles. Ils vont donc créer un véritable fonds de secours dotés d’une force de frappe important, on parle de 450milliards d’euros plus la possibilité d’acheter des dettes. C est l’arme nucléaire pour décourager la spéculation.

3° : La France et l’Allemagne créent ce fond à condition que les pays signent un engagement de rigueur et de bonne conduite :

-Pas d’indexation des salaires sur les prix

-Convergence fiscale, pas de dumping : les Irlandais le font !

-L’âge de la retraite retardé à 65 ans au moins

-Pas de déficit budgétaire. Interdiction !

Il faudra que ces conditions soient inscrites dans les constitutions.

Et les pays qui refuseront ces conditions sortiront de l’Euro. C’est un plan de gouvernance, c’est un plan de restauration de la compétitivité. C’est un plan qui assure le leader ship de l’Allemagne et de la France. Aucun des pays n’en fera beaucoup de publicité parce que c’est un abandon de souveraineté important. Mais il n y a sans doute pas d’autres solutions.